De jeunes danseuses valaisannes à la conquète de Moscou…

Tel était le titre de l’article du Nouvelliste paru le 10 mai 2011. 5 danseuses de l’Académie représentant la compagnie La Traversée, accompagnées notamment par la directrice Fabienne Rebelle Vouilloz se sont rendues à Moscou à l’occasion d’un congrès international de l’UNESCO, section danse.

Une expérience enrichissante, pleine d’émotions et de découvertes qui a également permis aux danseuses de se confronter à leurs homologues russes lors des Olympiades mondiales de danse. Pendant que Fabienne Rebelle Vouilloz donnait des cours de danse modern-jazz à des danseurs russes ravis de découvrir un nouveau style de danse et une nouvelle forme de travail, les 5 danseuses de la compagnie La Traversée oeuvraient à l’obtention du précieux sésame qui leur permettrait de participer aux Olympiades.

Une fois les noms inscrits sur les listes, il ne suffisait “plus que de se présenter au bon endroit, au bon moment”… pas facile dans un milieu où le 99% des participants parlent uniquement le russe… Puis la danse fait le reste… autant nous étions subjuguées par les prouesses techniques et la rigueur des “athlètes” russes (parce que oui, à ce niveau, ce sont réellement des athlètes, presque des gymnastes), autant il était amusant d’observer les visages des Russes découvrant notre style de danse, plus voluptueux et empli d’émotion.

Et lorsqu’il est impossible de se faire comprendre par des mots, on essaie par des gestes… ainsi pour les enfants russes, la Suisse leur fait penser immédiatement à des cerfs ou des bouquetins (des bêtes à cornes, nous n’avons pas réussi à définir la race !). Et la glace se brise, et nous rions et partageons des moments forts sympathiques avec ces jeunes venus de toute la Russie pour représenter leur école : cette Olympiade est pour eux un moyen d’évaluer et démarquer les différentes écoles de danse du pays. Nous avons vu des cris de joie, mais beaucoup de larmes aussi. La déception chez ces jeunes qui avaient peur de décevoir leurs professeurs, dans un milieu ou la rigueur est de mise.

Un bilan plus que positif pour ce voyage de 6 jours à Moscou, qui nous a également permis de découvrir les lieux insolites de cette énorme ville, comme la Place Rouge, et la satisfaction d’avoir partagé des moments de danse avec des Russes, des Turcs, des Arméniens… et très très peu d’Européens de l’Ouest.

Merci à tous ceux et celles qui nous ont permis de réaliser cette expérience, nous ont encouragés et étaient en pensée avec nous !